SAMEDI
2 JUILLET.

LAUCARRÉ 

LauCarré. Lire: L Au Carré. L pour Loïc son prénom et pour Lasne son nom de famille qu’il met Au Carré. Nanterre. Suresnes. 19 ans. Quand il parle de sa musique, en l'occurrence le rap, ses yeux soudain s'illuminent. Et ses mots s'emballent. Il en est. Ce mélange de flow, de beats et de boucles, il vient de loin, de son enfance. Pour que l'histoire soit belle, il faut toujours que le destin y mette un peu du sien... Loïc a pris l'habitude de partir en colonie de vacances. Il y rencontre d'autres gars. Il rappe et on lui demande de rapper encore. On l'encourage, on lui demande d'en faire une autre, et une autre... Il sympathise. Il élargit le cercle. Un pote toulousain de colonie l'appelle un soir: "Mec, j'suis en soirée, y'a Oli. J'peux lui faire écouter un de tes freestyle?". Oli écoute. Oli valide. Oli le contacte via Instagram. Les choses s'accélèrent. On ne séduit pas Bigflo & Oli comme ça. C'est bien que le rap de LauCarré dégage quelque chose. Quelque chose de l'ordre de la promesse. De l'avenir. 

L1210079.jpg

LA SUITE du PROGRAMME

1200x680_vianney_0.jpg
1200x680_vianney_0.jpg

VIANNEY